Fainéantise

Je regarde en bas, ma chaussure aux lacets défaits. Je suis trop fatiguée pour les refaire maintenant : la voiture roule tranquille, le bruit du moteur me berce. De la fenêtre, un paysage sinueux, caressé par des rayons de soleil paresseux qui fatiguent mon regard, doucement les yeux fermant. Je regarde le GPS, j’ai encore au moins une heure avant d’arriver à destination. Une heure à partir de maintenant, avant d’avoir besoin de ma chaussure pour marcher. Pourquoi devrais-je bouger maintenant pour refaire mes lacets, si cela n’est pas urgent… Pourquoi interromprais-je ce moment de paix absolue, de paresse bénie ?
**
Je me réveille. Un instant semble écoulé. Il fait nuit. Cet instant a duré longtemps, bien plus que ce que mon horloge interne me fait croire. Je refais mes lacets vite : une fois de plus, je suis déjà en retard.

© 2017 S.L.